Précis historique de saint-Germain-en-Laye: annuaire

Couverture
1848
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 189 - Pour toute ambition, pour vertu singulière, II excelle à conduire un char dans la carrière, A disputer des prix indignes de ses mains, A se donner lui-même en spectacle aux Romains, A venir prodiguer sa voix sur un théâtre, A réciter des chants qu'il veut qu'on idolâtre ; Tandis que des soldats, de moments en moments, Vont arracher pour lui les applaudissements.
Page 166 - Roy d'un grand mal de dens qu'il avoit ; dont le danger étant passé il s'en gaussa, disant que jamais il n'y avoit trouvé meilleure recette : au reste, qu'ils avoient mangé trop salé à dîner, et qu'on les avoit voulu faire boire après. Mais il y avoit plus à remercier Dieu qu'à rire de...
Page 165 - J'ai trouvé dedans Saint-Germain De mes longs travaux le salaire : Le roi de pierre m'a fait faire : Tant il est courtois et humain. S'il pouvait aussi bien de faim Me garantir que mon image, Ah ! que j'aurais fait bon voyage ! Je retournerais dès demain.
Page 197 - Je vous rends , madame , lui dit-il , un triste service : mais j'espère vous en rendre bientôt de plus grands et de plus heureux. Ce furent ses propres paroles. Il la conduisit au château de Saint-Germain , où elle trouva le même service qu'aurait eu la reine de France; tout ce qui sert à la commodité et au luxe , des présents de toute espèce , eu argent , en or, en vaisselle , en bijoux , en étoffes.
Page 163 - Germain à Paris sur un cheval qui étoit retif, et alloit fort dur, fut à son retour surpris d'un renversement de boyaux que les médecins appellent un miserere, qui en moins de vingt-quatre heures l'envoya en l'autre monde.
Page 202 - Owalgraf, fille naturelle du roi d'Angleterre, et qui étoit à Saint-Germain avec lui, est, par son ordre, dans un couvent à Paris. On l'accuse d'être dans un état où une femme veuve ne doit pas être, et elle ne veut point dire qui l'a mise dans cet état.
Page 161 - mêlé de dresser quelque requête pour les « rentes de la ville , des deniers desquelles il « prit huit mille écus , menaçant de la Bastille le « premier qui parleroit de sédition pour lesdites « rentes ; car il avoit été bien averti qu'on en « avoit parlé, et que le peuple murmuroit fort, « ce qui ne se pouvoit autrement , vu qu'on dit « que la nécessité apprend à crier.
Page 145 - Montlieu , d'un air modeste (i) : tous deux affirment par serment que leur cause est juste y quils ne portent point d'armes défendues , et qu'ils n'ont point eu recours à des enchantemens. Ils frappent ; toute la force de la Châtaigneraie ne peut triompher de l'adresse de Montlieu. Enfin celui-ci paraît plier sous les coups de son adversaire; il couvre sa tête de son bouclier, et décharge deux coups de son épée sur le jarret gauche de Vivonne (2).
Page 16 - On prit un milan noir, et le roi fit expédier une ordonnance de deux cents écus pour le chef du vol." Il en donne autant tous les ans au premier milan noir qu'on prend devant lui. Autrefois il donnait le cheval sur lequel il était monté, et sa robe de chambre3. L'année passée il fit donner la même somme pour un milan qu'on avait pris devant M.

Informations bibliographiques